Mercredi 23 janvier 3 23 /01 /Jan 08:03

Diapositive1-copie-1

 

Par martine loriau - Publié dans : Journée internationale de la femme
Voir les 0 commentaires
Mercredi 5 novembre 3 05 /11 /Nov 09:26
Personnalités et spécialistes de différents domaines, ils ont accepté avec enthousiasme de partager leurs connaissances sur un sujet qui les passionne : le féminin…

 

Othmar KEEL. Théologien, exégète, historien des religions, Othmar Keel est l’un des spécialistes les plus reconnus de l’archéologie du Proche-Orient. Il est professeur émérite de l’Université de Fribourg, et préside le conseil de la Fondation Bible+Orient, à  Fribourg.

 

Fabrice MIDAL. Philosophe, écrivain et éditeur, mais c’est d’abord comme spécialiste du bouddhisme que nous l’avons sollicité. Il pratique et enseigne la méditation depuis vingt ans et est toujours à la recherche de points de rencontres entre l’Orient et l’Occident.

 

Monique SCHNEIDER. Psychanalyste freudienne, enseignante à Paris VII, Monique Schneider se penche particulièrement sur la question du féminin. Dans sa lecture, le féminin est la métaphore de l’inconscient comme lieu de l’autre, de l’étrangeté de l’autre, qui nous convie à une éthique de l’hospitalité…

 

Ysé TARDAN-MASQUELIER. Historienne des religions et spécialiste de l’hindouisme,  elle enseigne à Paris IV Sorbonne et à l’Institut Catholique de Paris. Ses travaux et recherches s’orientent particulièrement dans le sens du lien entre l’Occident et les spiritualités de l’Asie. Elle dirige l’Institut Français du yoga.

 

Michel CAZENAVE. Philosophe, écrivain, spécialiste  de Jung, Michel Cazenave consacre une grande part de son activité à la production d’émissions radiophoniques sur la pensée philosophique et la spiritualité. Depuis 2005, il est membre fondateur et président du Cercle Francophone de Réflexion et d’Information sur l’œuvre de Jung.

 

France SCHOTT-BILLMANN. Psychanalyste et professeure de danse, France Schott-Billmann est l’une des pionnières de la danse-thérapie en Europe. Croisant anthropologie, psychanalyse et art, elle a créé l'Atelier du geste Rythmé et anime des formations dans le monde entier.

 

Françoise SINCE. Numérologue et coach. Après avoir été journaliste dans le Sud de la France, elle a animé le Centre Français de la Couleur. Aujourd’hui, Françoise Since exprime sa passion du nombre d’or à travers consultations, cours et stages partout en France.

Par martine loriau - Publié dans : Le spectacle
Voir les 0 commentaires
Mardi 14 octobre 2 14 /10 /Oct 15:25
L'Eternel Féminin à Paris
et en Région Parisienne...

Collège des Bernardins - Paris 5ème

samedi 8 novembre - 18h30

ATTENTION: réservation INDISPENSABLE : 06 43 88 92 41

Théâtre de Saint-Maur des Fossés

vendredis 14 et 21 novembre à 21h00
samedis 15 et 22 novembre à 18h30
dimanche 16 novembre à 16h00
dimanche 23 novembre à 15h00

Réservation : 01 48 89 99 10
Par martine loriau - Publié dans : automne 2008
Voir les 0 commentaires
Mardi 14 octobre 2 14 /10 /Oct 14:14

création Avignon 2008

Je suis apparue dès l'origine du monde,




dès avant les siècles je suis sortie des mains de Dieu
ébauche destinée à s'embellir avec le temps
coopératrice de son oeuvre...


Avec la Vie, j'ai commencé à prendre corps en des êtres choisis pour être particulièrement mon image.
Graduellement, je me suis individualisée.
Indistincte et fugitive, d'abord, comme si j'eusse hésité à me fixer sous une forme palpable...
- plus différenciée, cependant, selon que les âmes devenaient susceptibles d'une union plus riche, plus profonde, plus spiritualisée.
































Quand l'homme aime une femme, il s'imagine d'abord que son amour va seulement à un individu comme lui, qu'il enveloppe de son pouvoir, et qu'il s'associe librement.

Il remarque bien, auréolant mon visage, un rayonnement qui sensibilise son cœur,  et illumine toutes choses.

Mais il attribue cette irradiation de mon être à une disposition subjective de son esprit charmé, ou à un simple reflet de ma beauté sur les milles facettes de la Nature.

Bientôt, cependant, il s'étonne de la violence qui se déchaîne en lui à mon approche, et il tremble en constatant  qu'il ne peut s'unir à moi sans être pris, nécessairement, comme le serviteur d'une oeuvre universelle de création. ...
....


Comprenez-vous maintenant le secret de votre émotion quand je m'approche ?...

La tendre compassion, le charme de sainteté, qui émanent de la Femme - si naturellement que vous n'allez les chercher qu'auprès d'elle, et,  pourtant si mystérieusement que vous ne pouvez pas dire où est leur source - ,  c'est la présence de Dieu qui se fait sentir, et  qui vous rend tout brûlants.

Placée entre Dieu et la Terre, comme une région d'attraction commune, je les fais venir l'Un à l'autre, passionnément !

...Jusqu'à ce qu'en moi ait lieu la rencontre où se consomment la génération et la plénitude du Christ à travers les siècles.

Je suis l'Eglise, Epouse de Jésus.

Je suis la Vierge Marie, Mère de tous les humains....

Par martine loriau - Publié dans : Le spectacle
Voir les 0 commentaires
Dimanche 12 octobre 7 12 /10 /Oct 22:44


La Provence - 28 septembre 2008











La Lettre de
Bastille-République-Nations Septembre 2008












































Au fil du livre d'or...

Une heure de pure émotion

Comme c’est grand !

Alexandra est sublime, un grand merci.

Splendide. Femme, homme, quelle merveille !

Merci et bon souffle à ce spectacle…

C’est encore mieux la deuxième fois !

Aspiration, vibration, élévation. L’Eternel Féminin de Teilhard si bien rendu conduit aux valeurs essentielles avec une délicatesse et un charme merveilleux. Merci, merci, merci à l’actrice conductrice et à tous les intervenants.

Félicitation pour ce merveilleux spectacle et ce moment unique.
Avec un plaisir infini à repartager et approfondir.

Merci pour ce moment unique



Par martine loriau - Publié dans : Presse
Voir les 0 commentaires
Lundi 30 juin 1 30 /06 /Juin 19:44

 

Au-delà de l’incontestable beauté du texte de Teilhard, de son élan prophétique et mystique, il y a l’inspiration elle-même et le thème choisi.

La question de l’Eternel Féminin – autrement dit, la question de cette force qui met l’humanité en mouvement, la rend capable de se développer, d’aimer – me paraît essentielle.

Teilhard, prêtre de l’Eglise Catholique, scientifique et mystique du XXème siècle, en quelques pages particulièrement inspirées, répond à cette question, qui restera de toute façon l’un des axes fondamentaux de sa recherche.  Il ne cherche pas à laisser une œuvre poétique à la postérité, mais à ouvrir un champ de perspectives, de réflexion.

Que disent sur ce sujet les autres cultures, les autres traditions, et les divers courants de la pensée contemporaine ?

Approfondir le sujet en croisant les idées, les sources et les directions, offrir un espace de découverte, de compréhension, peut-être…

C’est ainsi que nous avons choisi d’aborder ce travail autour de l’Eternel Féminin.

En mêlant film documentaire et présence vivante d’une comédienne, nous avons imaginé cette forme nouvelle, qui permet de croiser la pensée contemporaine, les cultures traditionnelles et l’inspiration poétique et mystique.

Du spécialiste des origines de la Bible à la numérologue, en passant par le philosophe, la danseuse, Bouddha, Freud ou Jung, chacun apporte son éclairage et contribue à créer l’écrin de réflexion au creux duquel le texte de Teilhard brille de tout son éclat.

 

Paul de Larminat

Par martine loriau - Publié dans : Le spectacle
Voir les 0 commentaires
Lundi 30 juin 1 30 /06 /Juin 19:35

PIERRE TEILHARD DE CHARDIN


De sa naissance au cœur de l’Auvergne en 1881 à sa mort à New-York le jour de Pâques 1955, la vie de Pierre Teilhard de Chardin est une immense aventure au service de la science et de Dieu . Prêtre jésuite, géologue, paléontologue, passionné par l’humanité depuis ses origines jusqu’à son aboutissement ultime, il parcourt le monde, voyageur infatigable et inlassable chercheur. De la Chine à l’Amérique, de l’Afrique du Sud à la Mer Rouge, il cherche, en esprit libre, les racines de l’humanité dans l’histoire de l’univers et de la vie.

Cet homme chaleureux et courtois, naturellement ouvert aux autres, savait cultiver l’amitié, et particulièrement celle des femmes, dont il avait un réel besoin. Au-delà de l’anecdote, celles qui l’ont accompagné –souvent à distance- semblent avoir été le stimulant indispensable à sa réflexion et à l’élaboration de sa pensée. Brillantes intellectuelles ou artiste reconnue, elles étaient capables de s’entretenir d’égal à égal avec le prêtre-savant à l’esprit toujours en éveil.

La riche correspondance entretenue avec Marguerite Teilhard, Léontine Zanta, Rhoda de Terra, Ida de Treat, ou Lucile Swann en témoigne

 

 

L'Eternel Féminin


 

La manière la plus expressive, et la plus profondément vraie, de raconter l’Evolution universelle, serait sans doute de retracer l’évolution de l’Amour, écrit Teilhard.


Avec L’Eternel Féminin, court poème qui porte les germes de son œuvre, il soulève un coin du voile. Une force cosmique, « apparue dès l’origine du Monde », traverse les temps, se déploie, se transforme, se libère et subsiste « jusque dans les ardeurs du contact divin ». Par elle, tout s’unit, se coordonne et s’élève… Un poème au lyrisme frémissant, comme l’élan vital qu’il invite à poursuivre.

Mars 1918, Teilhard est au front, en Champagne. Il est prêtre depuis longtemps déjà, et va bientôt prononcer ses vœux définitifs dans la Compagnie de Jésus. C’est dans ce contexte inattendu que jaillit, en 8 jours, l’Eternel Féminin.

La Bible, mais aussi la mère, les sœurs, et la chère cousine Marguerite, semblent inspirer ce texte où la mystique transcende la vision scientifique.

Après la mort de Teilhard, le texte sera publié dans le volume Ecrits du temps de la guerre.

 

Par martine loriau - Publié dans : L'Eternel Féminin Pierre Teilhard de Chardin
Voir les 0 commentaires
Lundi 30 juin 1 30 /06 /Juin 10:31


L’Eternel Féminin
autour du texte de
Pierre Teilhard de Chardin



Une femme, comédienne, porte la parole de Teilhard.
L’espace, autour d’elle, se tisse d’interventions vidéo :
philosophes, religieux, essayistes, tentent de cerner
« l’éternel féminin ».
Le texte de Teilhard de Chardin, dans sa fulgurance,
illumine le kaléidoscope des discours.




Spectacle conçu et réalisé par
Paul de Larminat
avec Alexandra Royan

et l’intervention en vidéo de
Michel Cazenave, Othmar Keel, Fabrice Midal, Monique Schneider,
France Schott-Billmann, Françoise Since, Ysé Tardan-Masquelier
.


Gestion des images et des sons  Basile de Larminat



CHAPELLE SAINT LOUIS
18 rue du Portail Boquier - Avignon
Du 10 juillet au 2 août à
11H00


Réservations  06 43 88 92 41




contact Martine Loriau  06 30 80 75 41

leternelfeminin.over-blog.com


 
Par martine loriau - Publié dans : Avignon 2008
Voir les 0 commentaires
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus